Archives pour la catégorie [Scène du jour]

[Scène du jour] Vive les amalgames

Etre-aide-pour-mieux-aider-l-autreMe voilà donc partie faire des courses : chercher du café (oui, j’ai une vie passionnante).
Arrivée à l’entrée du magasin : collecte alimentaire ; un monsieur de 60/65ans m’interpelle pour que je donne. Je décline sa proposition poliment. Et là, le drame, je m’entends répondre « ah les jeunes d’aujourd’hui qui s’en foutent de tout, bon ben « vive la France » quand même« .
Bien sûr, mon cerveau monte dans les tours. Je me retourne : « ça fait combien de temps que vous faites du caritatif monsieur? »
« 1an et demi ».
Et là, j’ai déballé ma vie, en vrac, j’ai tout mis dedans. Ouais. Bon. C’est pas grave. J’étais énervée…

« Alors vous voyez, j’ai 31ans, mon 1er engagement dans l’associatif/caritatif, je l’ai fait à 17ans pour aider les autres et faire en sorte que nous vivions dans un monde « meilleur ». Pour Aides au départ, pour la prévention MST, puis j’ai monté une asso’ ensuite dans la prévention suicide et la lutte contre les discriminations, j’ai aussi aidé les Restos du cœur pendant 5ans à récolter de la nourriture et des couvertures/vêtements pour les personnes dans le besoin. Je trie mes déchets depuis plus de 10ans, je rénove une maison avec des matériaux écologiques, je ne mange plus de viande car je suis contre la souffrance animale, j’ai adopté 2 chiens maltraités, et je suis aussi en plus en reconversion pro justement pour pouvoir aider les autres et vivre mes engagements personnels/valeurs jusqu’au bout. Alors non, aujourd’hui, je ne participerai pas à la collecte alimentaire ce mois-ci. Pas parce que mon cœur ne veut pas, mais parce que mes finances sont au point mort car aujourd’hui vous voyez, nous « les jeunes » qui s’en foutent de tout comme vous dites, on peut aussi avoir d’autres problèmes, comme le chômage par exemple. (pour la petite aparté, ma femme ne trouve pas de boulot, nous vivons donc sur un seul salaire)
Alors sincèrement, vos clichés, vos petits propos moralisateurs, et vos amalgames sur les jeunes-ci, les jeunes-ça, je m’en passe ! »
Autour de nous il y avait d’autres petits vieux (clients du magasin) qui ont tous approuvé et en ont rajouté une couche « ma petite-fille aussi travaille pour les restos du cœur, et elle a que 19ans« , etc.

Alors oui, effectivement je n’ai pas donné de nourriture à ce monsieur et pourtant je ne me sens pas être un monstre, même si une boite de conserve à Liddl coûte concrètement 70cents. Mais voilà, il y a des multitudes d’aider l’Autre. Récolter de la nourriture et stigmatiser les  jeunes, est-ce vraiment compatible ?
Juste après, j’ai encore aidé une mamy à attraper ces yaourts grecs tout en haut du rayon, j’ai laissé passer à la caisse ce petit vieux qui n’avait qu’un produit alors que j’en avais que 3. Ce sont des détails, certes, mais aider l’Autre, c’est aussi ça pour moi. C’est aussi tous ces petits gestes, ces petites attentions du quotidien.
Je ne veux pas qu’on me lance des fleurs, ou qu’on me félicite pour ça, car ce que je fais je le fais car pour moi c’est normal. Ce sont mes convictions personnelles ; c’est normal d’aider son prochain quand on le peut et aucune façon n’est à mon sens plus « importante » qu’une autre. Si tout le monde faisait le strict minimum, le quotidien serait tellement plus agréable…
Mais dans tous les cas, s’entendre dire que « les jeunes se foutent de tout », non. Je ne peux pas laisser passer.

Voilà. Ce monsieur m’a énervée : culpabiliser les gens pour récupérer des dons, est-ce vraiment une bonne méthode ? Au-delà de ça, ce qui m’a dérangé dans son approche c’est le raccourci fait : « les jeunes ». A l’heure où on parle d’amalgame musulman/terrorisme à tout bout de champs (attention, c’est pertinent d’en parler car malheureusement c’est une triste réalité), il faudrait néanmoins peut-être se pencher sur d’autres amalgames et arrêter de stigmatiser tout le monde à tout va : non, tous les « jeunes » ne sont pas tous des branleurs, je-m’en-foutiste, fainéants.
Grrr

[Scène du jour] La banque : pas taper, pas taper !

CBDTmpAWoAA_dl--300x188Dans la série « poisse », je RE-demande la banque. 20ème édition, à un détail près, ce coup-ci c’est arrivé comme un cheveux sur la soupe.
Suite à mes différents déboires (rappel : encaissement de mes salaires sur un autre compte, le découvert de 1500 euros, le vidage de mon épargne sans me demander, le refus de prêt sans explication valable, etc. vous trouverez tout ça sur le blog et le dernier sur la renégociation de mon crédit immo est ici : Banque en carton et conseillère en mousse !) j’avais réussi à obtenir le changement de ma conseillère. Alléluia.
Du coup, quand la nouvelle m’a contacté pour prendre RDV, j’ai naturellement pensé que c’était pour faire connaissance, faire le point etc. Je me suis donc pointée au RDV sereine, pensant en plus pouvoir lui causer de la renégociation de mon crédit (enfin!).
Sauf qu’au bout de 3 minutes, je suis tombée des nues (heureusement que j’étais assise!) ; tout naturellement, la madame me sort « bon, on le règle comment cet interdit bancaire? »
Ce quoi ??!!?
Elle pensait que j’étais au courant, sauf que pas du tout… Puis vu l’état de mes comptes (tous OK), pas une seule seconde j’aurai pu imaginer un truc pareil. Et pour en rajouter une couche «  »Vous êtes interdit bancaire depuis le mois de mai ». Depuis Mai ??!!? 5 mois ??!!? Et je ne suis pas au courant ???!
Elle est où la caméra cachée ?
Une grosse blague. Je suis donc interdit bancaire depuis 5 mois, et je ne suis pas au courant. Je n’ai reçu AUCUN courrier, aucun appel, rien. Quedal, le néant.
La dame me réponds alors d’une façon qui me déplaît, sous entendu que j’ai volontairement ignoré les courriers… Hum. Comment dire.
J’ai 3 comptes chez eux. Les 3 en positifs en permanence (sauf quand la banquière dépose mon salaire chez le voisin bien sûr!), l’un avec le montant de la subvention de la Région accordée pour mes travaux et j’aurai volontairement ignoré les courriers alors que j’ai les moyens de régler la situation depuis toujours ?! J’ai même fait des travaux depuis, je me suis achetée un PC et comble du comble, j’ai même ouvert un CEL. Alors forcément, je me suis énervée… ! Quel intérêt aurai-je eu de ne pas réagir à leurs courriers ? Le plaisir d’être interdit bancaire ? Hum.
La dame conçoit effectivement que c’est moyen. Bah un peu que c’est débile ! Je peux régler ma
Pas de bol elle est copine avec mon ancienne conseillère et commence à me dire qu’elle est très pro blabla.
STOP. Si elle était si pro que ça, je n’aurais jamais eu autant d’emmerdes sur mon compte, pas d’erreur d’encaissement de chèque de salaire – entre autre – et surtout je ne serai pas interdit bancaire !
Ma nouvelle conseillère me demande « mais vous n’avez pas reçu de rappel de l’organisme où le chèque a été refusé? Vous ne savez pas ce que c’est ? Vous faites vos comptes au moins?
Traite-bancaireOh putain que oui je fais mes comptes vu les emmerdes que j’ai avec. Mais j’avoue, ce montant ne m’évoque rien (pi ça date de mai hein!). Je regarde mon chéquier, il s’agit d’un paiement pour le véto, qui effectivement n’était pas passé car le virement que j’avais fait en ligne a mis plus de 48h à être effectif. La véto m’avait appelé directement, donc aucun courrier de relance et comme j’avais les sous, je suis retournée au cabinet pour régler en espèce. L’histoire est close ; enfin c’est ce que je croyais. Le chèque n’a jamais été représenté, elle l’a déchiré devant moi ; je suis passée à autre chose. Fin de l’histoire. Enfin… pour moi !
Alors quand madame me dit que mon ex-conseillère est très pro, j’ai juste envie de lui gerber dessus : à l’impayé elle aurait du m’appeler, m’envoyer un courrier. Le minimum. Mais vu ma situation, elle aurait largement pu faire quelque chose : 3 comptes dont 2 d’épargne, un salaire, un virement en cours : clairement rien ne justifiant que je sois cataloguée « interdite bancaire » instantanément. Mieux, le chèque n’a JAMAIS été représenté (il me semblait qu’on était interdit bancaire à la 2ème présentation refusée et qu’à la 1ère, la banque se chargeait de nous contacter pour comprendre le pourquoi du comment. Et le summum du comble de l’histoire : « l’impayé » a été réglé dans la journée… certes, pas par chèque, mais ça a été réglé depuis longtemps d’où le fait que j’ai complètement zappé !! Jamais au grand jamais j’aurais laissé un impayé en ayant en plus des sous sur mon compte : il faudrait être débile!
Bref. Un gros merdier qui a joué sur ma « note » à la banque. En clair, même si mes comptes sont positifs, vu que je suis interdit bancaire depuis 5 mois et quelques, si je veux faire un emprunt ou autre : c’est mort.
Jusqu’au bout elle m’aura fait de la merde. Jusqu’au bout!
Pour la première plaisanterie, ma conseillère m’a demandé de retourner au véto pour récupérer le chèque. Mais comme je lui ai dit : il n’y avait pas d’histoire d’interdit bancaire pour moi et vu que j’ai réglé la dette dans la foulée, je lui ai fait déchirer le chèque ! Résultat, je dois lui faire faire une attestation avec cachet comme quoi tout est OK. Bref. Encore de la paperasse !
Pour la 2ème blaguounette, j’avais adressé mon courrier au Directeur d’agence pour demander le changement de conseillère le matin du 19 mai ; ce qui implique qu’il a reçu le courrier … le lendemain, le 20 (voire à la limite, le 21). Étrangement, je me suis retrouvée interdit bancaire le… 21. Coïncidence ?! Hum. J’ai comme un ÉNORME doute…
Pour la 3ème petite plaisanterie, ma nouvelle conseillère a commencé à me parler d’un partenariat banque/assurance voiture pour lequel, du coup, en tant que cliente j’ai le droit à une réduction. J’ai câblé.
A cause de l’histoire du chèque de salaire mal encaissé, tous mes prélèvements avaient sauté. Je m’étais retrouvée dans une merde royale et dans l’histoire, mon assureur de l’époque m’avait résilié mon contrat. J’étais à l’époque en malus + du coup, un « trou » dans mon contrat : quelques jours sans assurance. Pour retrouver quelqu’un qui accepte mon dossier, laisse tomber la galère ; j’ai fini par trouver, mais au prix fort. Et je suis coincée chez lui car, même si je n’ai plus de malus, le « trou » date de moins de 2 ans, et la résiliation aussi. Autant vous dire que quand elle m’a parlé d’assurance voiture, j’ai vu rouge : à cause de sa copine soit disant pro, j’ai été dans la mouise et à ce moment là, personne n’a su rien faire ; alors clairement son contrat assurance voiture, elle peut se le carrer où je pense (de toute façon, ils refuseraient mon dossier)! D’ailleurs, je lui ai aussi dit que bientôt mon assurance maison (souscrite chez eux lors de l’achat) allait bientôt disparaître : parce que passer 6 mois à négocier avec eux pour obtenir un remboursement lié à … une catastrophe naturelle, non merci.
Pi merde, c’est une banque à la base : qu’ils se contentent déjà de faire correctement leur taf avant de me vendre tout et n’importe quoi.

Bref, pour couronner le tout, elle m’a dit que la semaine prochaine – le temps des papiers – mon interdiction serait levée et il n’y aurait plus de traces. Or, quand je regarde sur internet, il est question de… 5ans de « fichage » ! Ce qui implique énormément de choses, notamment quand on a dans l’idée de peut-être se lancer dans une création d’entreprise… Alors, certes, ça n’est pas fait, mais si je suis coincée à cause de ça ne va clairement pas le faire et j’espère donc très sincèrement qu’elle a dit vrai, sinon je vais tout dégommer là-dedans.

Ras la cacahuète de toutes ces histoires !

[Scène de vie] Tabasse mon chien!

6tag_191013-215825Je commence à réellement me poser certaines questions : est-ce moi qui ait une propension naturelle à attirer les abrutis, ou, est-ce moi qui commence à tendre dangereusement vers l’as-socialisme ?
Ce soir, je vais sortir mes chiens ; me voilà donc avec la petite (photo), on fait notre petit tour, et je me dirige vers la résidence. J’entends un brouhaha de fond, je rigole intérieur *p’tain sont toujours pas partis*. Plus j’approche, plus le bruit augmente. Bon.
Je monte le 1er pallier d’escalier (j’en ai 2 à passer) et là, je tombe sur un « groupe » de 7/8 personnes entre 40 et 60 ans, en train de discuter tout en rigolant bruyamment. Au moment où je passe, une des nana d’une 50 d’année voit mon chien et arme son sac à main en mode « je vais taper ».
Il est important à noter à ce stade là de l’histoire, que pour moi les animaux, c’est sacré. Autant je peux verbalement être agressive, autant physiquement non, sauf… si tu t’en prends à un animal (ouais, c’est viscéral… je traine ça depuis toute petite). Bref.
Regard ébahi de ma part, que la dame analyse très vite et qui du coup a du se sentir obligée de se justifier « j’aime pas les chiens » (ou l’art de me faire péter un boulon). Et, elle enchaine « oui vous savez… » (non, mais attends : t’aime pas alors tu tapes ? C’est même pas « j’ai peur », non « j’aime pas » : c’est quoi cette réaction d’australopithèque sans déconner?). Là j’ai senti clairement le démon monter en moi et dans un excès de colère, je lui coupe littéralement la parole : « et vous savez que si vous touchez mon chien vous aller traverser l’escalier sans toucher une seule marche ? » (mode very furax Mazelle… J’avoue je lui ai hurlé dessus ; et puis c’est pas comme si le couloir ne résonnait pas en plus).
Et vu que j’ai complètement craqué (j’crois que j’suis sous pression en ce moment) j’ai enchaîné : « vous avez rien à foutre là pour discuter : vous avez des maisons, des balcons, des bars à touristes à tous les coins de rue alors venez pas me casser les couilles. Pi après tout quand vous m’avez vu vous aviez qu’à bouger si vous avez tellement peur » (ouais quand t’es vénère, il y a tout qui sort hein… tu réfléchis pas trop ).

Écoute-moi : sur tout le groupe, un ÉNORME silence s’est installé. Pas un n’a bronché, les jeunes, les vieux, les hommes, les femmes, pas un n’a osé répondre (et heureusement je crois). Ils sont rentrés chez eux dans un silence absolu. Je suis donc passée en en rajoutant une couche (ouais vraiment énervée Mazelle, fallait que ça sorte!) : (et bien sûr toujours en hurlant oups) « au fait, ma chienne est une ancienne chienne battue, vous n’auriez même pas eu le temps de la toucher qu’elle vous aurez déjà bouffée. Conasse » (hum. J’suis pas sûre d’avoir sur conasse mais je l’ai pensé TRES fort en tout cas). (ah, et m’a chienne ne l’aurait pas mordu, mais fallait qu’elle comprenne que taper n’est absolument pas une solution).
Bref. J’suis rentrée chez moi en me disant que j’y ai été un peu fort ; j’suis vraiment tombée dans l’excès arf. Mais j’avoue, ce genre de réaction me fait monter dans les tours.

Au final, je viens de me poser chez moi, les nerfs sont retombées et je commence à me demander, vue ma réaction complètement disproportionnée, si je dois en conclure que :
Si je suis devenue vraiment imbuvable
Sit j’attire vraiment les cons
Si je deviens vraiment conne…

Bon pour ma défense, quand j’ai adopté ma chienne, elle était dans un état lamentable : maigre, terrorisée et surtout remplis de cloques et plaies sur le ventre dues à… des brûlures de cigarettes. Ça ressemblait grosso modo à un truc du genre ; ça partait du poitrail à l’anus, en « slalom » entre chaque mamelle (comme si le type c’était clairement amusé à faire un truc « artistique ».
unic-115
Autant avec qu’avec l’autre (aussi ancienne maltraitée) j’ai bataillée pendant des années pour qu’elles ne soient plus en permanence dans la peur, qu’elles arrêtent les angoisses (lécher les murs/eczémas), qu’elles tolèrent un minimum les autres chiens (elles les attaquaient systématiquement) donc ouais, c’est peut-être une réaction très primaire et frontale, mais tu touches un de mes chiens, je te dégomme. C’est viscéral, et je suis comme ça depuis gamine (genre 7/8ans) (tiens, c’est marrant, initialement j’avais prévu un article sur mon rapport aux animaux… Hum, j’crois que la transition est toute trouvée).

Pi entre nous : t’as envie de taper sur ça ou faire du mal à une petite bête comme ça ?

2015-01-09 12.00.13

20150408_214351

20150508_001901

2015-01-09 12.00.13

a (113)

Attention, non censurée (oui, toujours des positions improbables pour dormir)

20150426_234811

[Scène de vie] Enchainement improbable

Bw9C-fDCMAAbOR7.jpg largeTu vois dans la vie, tu as les chanceux, les poissards et les poissards++.
Aujourd’hui, crois-moi, je confirme à nouveau être dans la catégorie « high level +++++ ».

Je t’explique.
L’été, je ne vais pas dans ma maison (saison = reste sur place pour ma chérie). Du coup, je viens d’y remettre les pieds depuis mai.
Grosse découverte : bien que j’ai fait un transfert de courrier jusqu’à septembre, je reçois une partie du courrier là-bas… Je trouvais bizarre d’avoir si peu de courrier ici, mais vu que c’est la période de vacances, rien d’alarmant. Mon cul. Dans ma boite : des factures, des relances, un PV (du coup majoré, cadeau!). Dans le tas, une régularisation de ma facture d’électricité… passée à la trappe. Avec toutes les relances qui vont avec, ainsi que le recommandé… Forcément. Résultat : électricité coupée depuis mi-juillet (ouais, j’ai même pas eu un appel pour me prévenir).
Mieux. J’ai une alarme… reliée à un PC Sécurité censé me prévenir dès qu’une panne de courant dépasse les 24h. Mais rien. Je viens de tel. Tu veux une blague ? Après un dialogue de sourd, des renvois « appelez çi, appelez là », je tombe sur un gars qui percute : La société n’existe plus…. c’est sa société qui a repris… Forcément, je n’ai pas le courrier vu que la Poste a du l’envoyer à Tataouine-les-bains. Bref. Va trouver mon dossier dans tout ça. Forcément, là on découvre des trucs de l’au-delà : ma ligne n’était plus testée régulièrement depuis la fusion, donc aucun historique. Mais qui alors va venir me faire l’installation définitive ? (car c’était en provisoire pour les travaux) : « euh… ». Et voilà, on a transféré mon dossier, j’attends qu’on m’appelle pour vérifier l’installation actuelle, qu’on me fasse la définitive et qu’on remette en place les tests réguliers pour éviter à l’avenir les problèmes (j’suis maudite des alarmes tu notes).

Je résume donc cet énorme enchaînements de poisse :
Transfert de courrier la Poste foireux => ratage des courriers de demandes de régularisation de l’électricité (ajustement des factures) + toutes les relances = électricité coupée = pas d’alarme = maison ouverte (une fenêtre mais rien à signaler OUF) = découverte de la disparition de ma compagnie d’alarme (=aussi) pas de travaux possible demain (sans courant = impossible !) = FUCK
J’crois qu’on peut appeler ça une journée de MERDE non ?
Qui dit mieux ?

NB : j’ai voulu aller sur mon compte de la poste pour voir mon dossier de réexpédition : il n’existe plus et je n’ai… jamais été inscrite. Dommage, j’ai le bordereau papier.

700-103867-Diplôme de la poisseuse

[Scène du jour] Pique-nique improvisé

CaptureMe voilà partie faire mes courses. Arrivée sur le parking, je me gare à une place. Petit hic ; au bout de la place, il y a un muret et là, 2 hommes qui pique-nique : sandwich/bière. Autre hic, si j’avance pas, les fesses de titine dépassent et ça pu l’accrochage.
Je me gare quand même (il n’y a pas 25000places de dispo de toute façon!). Un des gars se retourne, et tape sur ma voiture… J’ai la fenêtre ouverte et je l’entends gueuler « oh t’as pas vu qu’on était là« .
J’suis très calme comme fille, mais comme je vous l’ai dit à plusieurs reprises, les touristes cette année, j’en ai ma claque. Je sors donc de ma voiture, moteur allumé : « t’as pas vu que t’étais pas sur une aire de pique-nique mais sur un parking ?« .
« Oh c’est bon, tu peux faire attention quand même« .
« Pardon ? T’as pas bien compris là : bougez de là ! ».
Sur ce je remonte dans ma voiture (prend la photo), et les types, probablement persuadés que je ne broncherais pas, ne bougent pas d’un centimètre.
J’avance donc ma voiture… voyant qu’ils ne bougent toujours pas je klaxonne (ahah, t’aurais dû voir le bond qu’ils ont fait). Du coup, étant levés, j’en profite pour coller complètement ma voiture au mur.
Oui, oui, j’assume, je me suis garée en touchant le mur juste pour faire chier le monde (c’est mon coté démoniaque ça).
Ils m’ont regardé un peu abasourdi… Ahah (<= rire de cruella)
Je descend, nature peinture, grand smile (ça fait du bien de faire chier le monde en fait) « ah au fait : une seule rayure sur ma voiture et je porte plainte... (et tout en désignant la caméra), la ville est entièrement surveillée ici » (oui, je prends mes précautions quand même…)
J’suis partie faire mes courses. A mon retour, rien. Pas de rayure, pas de guguss en train de pique-niquer. Magique !

Pour la double blague :

  1. Il y a 2 tables de parking à … 50m de là
  2. La plage est à 100m à pied

[Scène du jour] Je suis une chienne!

portails-portillons50f3cd124d374Ça faisait longtemps et pourtant ça n’est pas le manque d’anecdotes qui est à l’origine de mon silence !*
Me revoilà donc pour les « scènes du jour ». Aujourd’hui donc, je sors mes chiens. Pour ça, je traverse la cours de ma résidence, ouvre le portillon. Je fais ma vie, et je rentre.
Je referme le portillon et là, j’entends alors, avec un accent de wesh, un « hey meuf, laisse le portail ouvert !« . Vu le ton, le « meuf » et l’absence de « s’il vous plaît », je trace ma route.
Du coup le type siffle et ajoute « hey meuf, ouvre-moi! »
Hum.
Je me suis retournée : « hey mec, je suis pas un chien qu’on siffle quand on a besoin. T’avais qu’à prendre tes clefs« .

« Salope »
Bah au moins je suis confortée dans l’idée qu’il ne fallait pas que je l’attende et ouvre le portail.

Je ne les supporte plus ces touristes. Rares sont ceux qui sont vraiment respectueux. Tout leur est dû. J’ai prévenu ma femme : l’année prochaine pendant mes congés : je serais dans la maison, à la campagne…  On se verra moins, mais je n’en peux plus. Ils sont impolis, tu galères à te garer (1h30 pour rentrer chez moi!) et en prime tu te fais incendier (l’autre jour en traversant sur le passage clouté, je me suis fait klaxonner car « môsieur » était pressé!). Et puis, cette année, c’est particulièrement hard car en plus, on a beaucoup de racailles. Les 3/4 de mes potes commerçants ont vu leurs vitrines taguées. Idem sur les murs de ma résidence : 2 énormes tag ; je ne vous parle pas de l’état des couloirs de la résidence….  Et puis, beaucoup de vols de voitures et vélo (2 dans mes proches). Bref. La plaie.

*changement de PC